Lotte / Baudroie | Lophius piscatorius

Lotte / Baudroie
Lophius piscatorius

DescriptionValeurs nutritionnelles moyennesRecommandations de consommationRecettes

La lotte a longtemps été considérée par les pêcheurs du nord de l’Europe comme le « diable des mers » en raison de sa tête peu engageante. Heureusement, d’un point de vue nutritionnel c’est un vrai paradis !

Jugez plutôt : riche en protéines, elle est peu calorique (moins de 1% de lipides et zéro sucre). Elle est une excellente source de minéraux, notamment de sélénium qui permet de prévenir la formation de radicaux libres dans l’organisme, d'iode (composante principale des hormones thyroïdiennes), de phosphore (santé des os et des dents), et de cuivre (entretien des cartilages et des os). Elle est aussi une source importante de vitamines B3 (importante dans le métabolisme énergétique et la régénération des tissus), B6 (renouvellement des globules rouges, équilibre du système immunitaire), et B12 (importante pour le système nerveux).

Pour 100g – Poisson frais (valeurs indicatives)

Calories (kcal): 67,2

Protéines: 15,1g

Glucides: traces

Lipides: 0,74g
Dont acides gras saturés: 0,2g
Dont acides gras monoinsaturés: 0,15g
Dont acides gras polyinsaturés: 0,36g
Dont acides gras Oméga 3: 0,177g

Sel 0,19g, 3% AJR 

Vitamines  
Vitamine B3: 2,1mg, 13% AJR
Vitamine B6: 0,24mg, 34% AJR
Vitamine B12: 0,9µg, 36% AJR

Minéraux  
Cuivre: 0,027mg, 3% AJR
Iode: 32,2µg, 21% AJR
Phosphore: 241mg, 34% AJR
Potassium: 296mg, 15% AJR
Sélénium: 34,5µg, 63% AJR
Zinc: 0,55mg, 5% AJR

Sourceshttps://ciqual.anses.fr

D’après l’Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (ANSES).
Pour bénéficier des bienfaits des produits de la pêche, il est recommandé :


1.    D’en consommer deux fois par semaine en moyenne. Une grande majorité de la population n’en consomme pas suffisamment. Recommandations pour la population générale : consommer deux portions de poissons par semaine, dont un poisson gras (à forte teneur en Oméga-3 à longue chaîne) : saumon, maquereau, rouget-barbet… et un poisson maigre comme la lotte ;

2.    De Varier les espèces et les lieux d’approvisionnement. Profitez-en pour allier plaisir et santé : MyFISH vous propose une grande diversité d’espèces du monde entier !

3.    De cuire à cœur le poisson frais. Pour une consommation de poisson cru : videz rapidement votre poisson après achat si celui-ci n’est pas éviscéré. Congeler le poisson pendant sept jours dans un congélateur domestique avant de le consommer.

La question du transport du poisson jusqu’à la maison :

Pour en conserver la qualité, l’ANSES recommande :

1.    D’utiliser un sac isotherme lors du transport jusqu’au domicile. Sachez que l’emballage MyFISH est prévu pour vous garantir, dans une utilisation normale, la chaîne du froid jusqu’à votre domicile. C’est pratique ! 

2.    A votre arrivée à la maison de vider immédiatement votre poisson s’il n’est pas déjà éviscéré ;

3.    De conserver ces aliments dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur entre 0 et 4 °C ;

4.    De les consommer de préférence le jour même de l’achat, ou dans les 48 h.
Pour aller plus loin sur le sujet : https://www.anses.fr/fr/system/files/ANSES-Ft-RecosPoissons.pdf

Queues de lotte à la polynésienne

Filtres actifs

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche

+