Langoustine | Nephrops norvegicus

Langoustine
Nephrops norvegicus

DescriptionValeurs nutritionnelles moyennesRecommandations de consommationRecettes
Originaire des eaux froides de l'océan Atlantique-nord, la langoustine fait partie des crustacés les plus fins qui soient. La chair de cette "demoiselle des mers", en plus d'être une excellente source de protéines, est notamment riche en phosphore (métabolisme osseux), potassium (intégrité cellulaire et fonctionnement enzymatique), zinc (réactions immunitaires, cicatrisation, développement du fœtus), cuivre (formation de l’hémoglobine et du collagène), sélénium (protection des membranes cellulaires). Ce dernier assure en outre un apport import en vitamines B5 (intervenant dans la synthèse des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs et de l’hémoglobine) et B12 (importante pour le système nerveux). Enfin, si le homard américain contient également de petites quantités d’acides gras de la famille des Oméga-3, il offre surtout de l’iode, essentiel dans la composition des hormones thyroïdiennes. Pour 100g – Crustacé frais (valeurs indicatives)

Calories (kcal): 89,8

Protéines: 19,1g

Glucides: 1,53g

Lipides: 0,79g
Dont acides gras saturés: 0,21g
Dont acides gras monoinsaturés: 0,17g
Dont acides gras polyinsaturés: 0,25g
Dont acides gras Oméga 3: 0,233g

Sel: 0,72g, 12% AJR

Vitamines  
Vitamine B3: 2mg, 12% AJR
Vitamine B5: 1,5mg, 25% AJR
Vitamine B6: 0,21mg, 15% AJR
Vitamine B12: 0,9µg, 36% AJR

Minéraux  
Cuivre: 0,55mg, 55% AJR
Iode: 141µg, 94% AJR
Phosphore:  144mg, 20% AJR
Potassium: 505mg, 25% AJR
Sélénium: 55µg, 100% AJR
Zinc: 3,4mg, 34% AJR

Sources :  https://ciqual.anses.fr

D’après l’Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (ANSES).
Pour bénéficier des bienfaits des produits de la pêche, il est recommandé :


1.    D’en consommer deux fois par semaine en moyenne. Une grande majorité de la population n’en consomme pas suffisamment. Recommandations pour la population générale : consommer deux portions de poissons par semaine, dont un poisson gras (à forte teneur en Oméga-3 à longue chaîne) : saumon, maquereau, rouget-barbet… et un poisson maigre comme la langoustine ;

2.    De Varier les espèces et les lieux d’approvisionnement. Profitez-en pour allier plaisir et santé : MyFISH vous propose une grande diversité d’espèces du monde entier !

3.    De cuire à cœur le poisson frais. Pour une consommation de poisson cru : videz rapidement votre poisson après achat si celui-ci n’est pas éviscéré. Congeler le poisson pendant sept jours dans un congélateur domestique avant de le consommer.

Poêlée de langoustines aux champignons

Filtres actifs

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)